L’écologie et l’industrie musicale

En Grande-Bretagne, l’industrie musicale déclare « l’état d’urgence » climatique

Music Declares Emergency est un groupe d’artistes, de professionnels de l’industrie musicale et d’organisations qui se mobilisent pour déclarer une urgence climatique et écologique et demander une réponse gouvernementale immédiate pour protéger toute la vie sur Terre.

Parmis eux, les groupes Radiohead, Pretenders, le label Decca Records… des dizaines d’artistes et labels de musique britanniques comme les légendaires studios d’Abbey Road, les maisons de disques Universal Music UK, Sony Music UK, Warner Music UK, le DJ Bonobo ou le groupe The Cinematic Orchestra.

Le mouvement réclame notamment que le Royaume-Uni atteigne la neutralité carbone dès 2030, soit 20 ans plus tôt que l’objectif fixé en juin par l’exécutif britannique. Il reconnaît également « l’impact environnemental » des pratiques de l’industrie musicale et s’engage à « prendre des mesures urgentes » pour y remédier.

Music declares emergency dit avoir été inspiré par le mouvement Extinction Rebellion, (XR).

Un manifeste a été publié en France pour encourager la transition écologique du secteur

 

En France, c’est un  autre mouvement qui prend forme autour d’un axe différent, destiné lui aux acteurs de la musique eux-mêmes. 

Un manifeste a été publié par l’AMA (Alliance des managers d’artistes), Cap Digital (pôle européen de transition numérique et écologique) et l’IRMA (Centre d’information et de ressources pour les musiques actuelles) en juin dernier.

Les 3 partenaires ont de plus organisé un atelier le 17 juin dernier dans le cadre du OFF de Futur.e.s en partenariat avec Sacem Université. L’atelier, sous forme participative, a alors permis de confronter les points de vue et de solidariser une volonté collective d’agir. Cet événement s’inscrit dans la création d’un  « secteur de la musique plus solidaire et durable ». Les organisateurs ont également annoncé la tenue de prochains rendez-vous à MaMA Festival & Convention à Paris en octobre et lors des Bis de Nantes en janvier 2020.

La SACEM encore très présente pour la scène musicale française

L’appel à projet de la SACEM

Du 1 er octobre au 29 novembre, la SACEM lance un appel à projets à destination des territoires ruraux pour soutenir l’organisation de concerts ou spectacles musicaux du 1er janvier au 30 juin 2020 dans les communes jusqu’à 5000 habitants.

Cet appel répond à plusieurs objectifs, tout d’abord il va soutenir le développement d’initiatives artistiques, en complément des circuits professionnels établis mais aussi favoriser l’accès de tout-e-s aux concerts et spectacles musicaux, quel que soit son lieu d’habitation, notamment dépourvu d’équipement professionnel de diffusion artistique. Il facilitera les rencontres entre les artistes locaux et leurs publics proches et permettra de développer la création et la diffusion musicale. 

Ce projet s’adresse aux communes jusqu’à 5 000 habitants, aux cafés, restaurants, hôtels mais aussi maisons de la jeunesse et de la culture et aux associations dont l’objet social n’est pas la production, la diffusion ou l’organisation de spectacle.

La SACEM, une société encore importante pour le financement du monde de la musique 

En 2018, La SACEM a investit 29,8 M€ d’aides culturelles et soutenus 2 347 projets.

La Sacem c’est la Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique. Cette société est gérée par des créateurs et des éditeurs de musique . C’est trois missions principales sont la collectes et répartition c’est à dire les droits d’auteurs, puis la promotion et le soutiens pour les créateurs et enfin la défense et protection de leur membre.

Sa fonction principale est cependant de collecter l’argent lié aux droits d’auteur en France et de les redistribuer aux créateurs français et étrangers. Elle intervient dès lors qu’il y a diffusion ou reproduction d’une oeuvre par des autorisations de diffusion sous forme de contrat par exemple, ou encore d’autorisation  de reproduction de l’oeuvre via la Sdrm, ou encore par la perception des droits d’auteur et re-distribution de l’argent aux ayant droits.

La Sacem a même participer pour la fois à la 21e Techno Parade consacrée à Steve avec un char en partenariat avec le Rex Club (qui fête ses 30 ans), le tremplin BPM Contest et Trax Magazine.


© David Boschet

40 ans après, Etienne Daho reviens sur la scène des TransMusicales de Rennes

Etienne Daho, reviendra sur la scène rennaise, à l’occasion du « Eden Daho Tour » pour la 41 ème édition des TransMusicales de Rennes.

Issu de la vague rock de Rennes, il est devenu l’une des personnalités musicales les plus influentes à être apparues sur la scène française de ces 30 dernières années. Quarante ans avant, le 14 juin 1979, Etienne Daho apparu pour la toute première fois sur la scène des Transmusicales lors de l’année de la création de ses rencontres. Il se produisit avec le groupe «Les Deux Fils Dénudés de la Dynamo». Il reviendra sur la scène rennaise qui l’a accueillit les bras ouverts en 1980 et en 1986 alors que sa carrière était en pleine ascension.

Les retrouvailles

La venu, de l’icône de la Pop française, Etienne Daho, est un événement dans le fait que sa première fois était aussi celle du festival. C’est désormais un personnage important du paysage français, tout comme le festival rennais. Encore inconnue du grand public en 1979, tout c’est enchainé pour le chanteur. Sa carrière décolle, les concerts se multiplient et ses albums comme
Cow-boy, Mythomane et surtout Le grand Sommeil font un succès. Un retour vers le passé, des retrouvailles pour Etienne Daho qui se produira là où il a commencé.

Retour aux sources

D’autant plus qu’il interprétera les titres de son album fétiche et visionnaire, Eden (1996), marqué par la collaboration de l’arrangeur David Whitaker, la diva bossa Astrud Gilberto, Elli Medeiros ou encore Sarah Cracknell de Saint Etienne. La sortie de cet album en 1996 a dérouté et étonné nombre d’auditeurs et de journalistes musicaux. Imprégné par des sons électroniques anglais des années 1990, il évolue vers des sonorités grooves acid jazz, trip hop, house et jungle. Mais
également par un phrasé vocal plus libre. Etienne Daho change et prend des risques artistiques qui peuvent en perturber plus d’un. Eden est pourtant devenu au fil des années, un véritable classique. Il va également revenir sur les titres sortis dans les années 1990, période charnière de sa carrière.

Rendez-vous au Théâtre national de Bretagne le 4 et 5 décembre 2019 pour la 41 ème édition des TransMusicales.
La réédition de son album est prévu pour le 25 octobre 2019, qui sera également lecommencement de sa tournée qui s’achèvera le 23 décembre 2019.

Retrouvez Les Transmusicales sur: https://www.lestrans.com/le-festival/, Facebook et twitter
Les dates d’Etienne Daho en 2019 sur: https://www.infoconcert.com/artiste/etienne-daho-5271/
concerts.html