Un éclaircissement sur la laïcité dans un contexte Français Flou.

Le 30 Novembre prochain auront lieu les Rencontres laïques de la Ligue de l’enseignement, édition 2019, au palais Bourbon de Paris.

Cette rencontre annuelle conviant tous et toutes autour de questions, débats, et ateliers en accord avec une problématique particulière. Cette  année et suite à concertation, les rencontres seront rythmées par la question suivante : « Question laïque, question sociale, deux questions également fondamentales pour la République ? »

Les conférences seront animées par des membres de Science Po Paris, l’IFOP, l’observatoire de la laïcité ou encore des maîtres de conférence en sciences humaines et sociales spécialisés dans l’éducation, la justice sociale ou la sociologie de classe.

Dans un contexte d’inégalité d’application du concept et de la loi, d’ambiguïté autour du terme et concept même de laïcité et de son application en France (si bien que LREM avait organisé des Conférences en Mars dernier, animées par Marlène Schiappa ) Et c’est le grand retour comme on pourrait dire, puisque le président à annoncé le lancement de deux groupes de travail sur ce concept de laïcité, en parallèle de groupes de travail et de lutte contre le « communautarisme islamiste », suite à sa rencontre avec le Conseil Français du culte musulman.

On pourrait attendre un éclaircissement non-négligeable de la part de ces dites rencontres Laïques de la Ligue, qui non-organisées par l’Etat, pourraient apporté des éléments clés au débat actuel en France : Qu’est-ce que la laïcité ? Comment doit-on l’appliquer en France ?

La ou la politique d’Etat fait l’autruche, lorsque le président déclare que le sujet « n’est pas la laïcité » lorsqu’on parle de l’Islam. On se rends compte qu’en effet, la notion ne semble pas bien être comprise par le président lui-même …

Malgré cela, on vote des lois interdisant le port de signes religieux lors des sorties scolaires ; une loi, citant le parisien  » […] qui, cible tout particulièrement le voile … » s’en spécialement s’en cacher.

En effet puisque la laïcité n’est pas ou plus un débat pour la présidence, la législation se presse le pas et continue de foncer dans une laïcité de façade, clairement appliquée inégalement.

 

Inégalité et laïcité seront étudiés de pair lors des Rencontre Laïques de la Ligue, qui espérons-le, à défaut de prendre des décisions justes, faute de pouvoir le faire, prendrons le temps (pas comme d’autres) de nous expliquer que oui, la laïcité est encore un sujet à débattre, et que oui il existe des inégalités en lien, ou causées par son application. Une chose que le gouvernement Macron à mis de côté, alors même que certains membres de l’exécutif ( Jean-Michel Blanquer ) ont prévenus notre cher président de la nature contre-productive de certains mesures prises dernièrement.

Pour assister aux rencontres, vous pouvez vous inscrire ici, et retrouver le programme ici.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *